Troubles aux oreilles

Le cérumen: une couche de protection

Le conduit auditif externe est entièrement recouvert d’un fin film légèrement gras (cérumen) qui a un effet désinfectant et hydrofuge. Les glandes produisant le cérumen se trouvent dans la partie externe du conduit auditif et produisent en permanence des sécrétions contenant entres autres une substance germicide, le lysozyme.

Le conduit auditif externe est naturellement conçu pour que les sécrétions et l’eau entrant dans l’oreille soient évacuées vers l’extérieur. L’autonettoyage du conduit auditif externe doit être pris en compte dans chaque action réalisée sur l’oreille.

Toute intervention sur le conduit auditif externe peut nuire à l’équilibre naturel de l’oreille. Nettoyer trop fréquemment le conduit auditif avec des cotons tiges ou porter des écouteurs de tout type (iPod, Oropax, appareils auditifs,…) peut nuire à l’auto-nettoyage du conduit auditif externe.

Par conséquent, le cérumen s’y accumule et un bouchon se forme, ce qui réduit l’audition.

Il est avantageux d’entretenir régulièrement le conduit auditif

Etant donné que le port de quelconques bouchons d’oreilles empêche l’écoulement naturel du cérumen, un nettoyage régulier du conduit auditif externe à l’aide d’une solution de rinçage des oreilles est indiqué.

C’est également ce qu’ont découvert des experts qui ont analysé plusieurs études sur ce sujet (Burton MJ et Doree, Cochrane Database, 2009). Ils en concluent qu’en cas de formation excessive de cérumen l’application d’une solution de rinçage est en tout cas préférable à ne rien faire.

Pour les nageurs et les plongeurs, l’instillation d’une solution de soin, par exemple à l’acide hyaluronique, est avantageuse, car la couche protectrice du cérumen est enlevée par la pénétration de l’eau dans ces types de sport.

Une solution à l’acide hyaluronique comme Aliamare® permet de rétablir la couche protectrice du conduit auditif après la natation ou la plongée.

Approfondissements

Les porteurs d’appareils auditifs
Les plongeurs et nageurs

Autres symptômes

Toux
Refroidissement
Grippe
Bronchite
Mal de gorge
Troubles nasaux

Aliamare®

Le spray avec acide hyaluronique pour le nez et les oreilles: nettoie, hydrate et apaise la muqueuse irritée.

Aliamare®

Aliamare® est le seul aérosol à l’eau de mer et acide hyaluronique qui peut être utilisé aussi bien dans le nez que dans le conduit auditif extérieur. L’acide hyaluronique a un très grand pouvoir de liaison de l’eau, qui lui permet également de restituer de l’humidité.

En savoir plus

Rhinostop®

Rhinostop® est indiqué pour traiter différentes formes de rhumes, infectieuses ou non.

Rhinostop®

Rhinostop® contient de la xylométazoline, une substance qui agit directement au niveau des vaisseaux sanguins de la muqueuse nasale. Rhinostop® peut aussi être utilisé en cas d’inflammation des sinus (sinusite) pour améliorer l’écoulement du mucus

En savoir plus

Solmucol®
Toux grasse

La N-acétylcystéine fluidifie le mucus et vous permet de respirer à pleins poumons.

Solmucol® Toux grasse

Solmucol® Toux grasse contient de la N-acétylcystéine, une substance qui fluidifie le mucus et vous permet de respirer à nouveau normalement. La N-acétylcystéine agit directement sur le mucus et le dissout.

En savoir plus

Les porteurs d’appareils auditifs

L’audition des êtres humains ne cesse de diminuer avec l’âge. Selon les sources, l’on estime jusqu’à 20 % la part de la population atteinte d’une perte d’audition dans les pays industrialisés, notamment à mesure que l’âge avance. Il n’est guère étonnant dès lors que 85 % des personnes portant un appareil auditif soient âgées de plus de 60 ans. Malgré tout, seul un cinquième des personnes souffrant de détérioration de l’audition portent un appareil auditif. En Suisse, l’on peut estimer qu’un peu plus de 300 000 personnes utilisent régulièrement un appareil auditif.

Ces appareils doivent être entretenus régulièrement. Mais le conduit auditif externe doit également être soigné car, à cause du port de l’appareil auditif, l’humidité, les saletés et le cérumen y restent bloqués. S’il n’est pas régulièrement nettoyé, cela provoque l’accumulation du cérumen et l’irritation du conduit.

troubles aux oreilles

Les plongeurs et nageurs

Les plongeurs et nageurs ont constamment les oreilles et le nez en contact avec l’eau. L’eau de mer ou l’eau chlorée qui entre dans le nez et les oreilles lors de cette activité sportive sont une source d’irritation pour le conduit auditif et le nez. Sous l’effet de l’eau, la couche de protection dans le conduit auditif (cérumen) et dans la muqueuse nasale est perdue.

Les muqueuses dans le nez et le conduit auditif sont par conséquent souvent irritées et enflammées. Après toute activité aquatique, il est par conséquent utile d’appliquer une solution de soin dans le nez et les oreilles.

troubles aux oreilles